Ces 34 signes peuvent être regroupés en trois groupes : – dans le premier groupe, à chaque consonne correspondent deux signes selon qu'elle est associée à une voyelle d'avant (palatale) ou d'arrière (vélaire) ; Auflage. – enfin, les signes du troisième groupe représentent des consonnes ou des groupes de consonnes quelle que soit la voyelle à laquelle elles peuvent être associées. Les plus anciennes traces de cet alphabet sont les inscriptions de l'Orkhon de la vallée de l'Orkhon en Mongolie. Après la mort de Bilge Kağan, des troubles ont entraîné la disparition de l'empire Göktürk, supplanté par les Ouïgours. Le style brillant des écrits suggère de considérables développements antérieurs de la langue turque. Lettris is a curious tetris-clone game where all the bricks have the same square shape but different content. : Les centaines se forment en commençant par le chiffre multiplicateur, suivi par le mot pour cent (, Les milliers se forment en commençant par le chiffre multiplicateur, suivi par le mot pour mille (. Je garde la graphie française usuelle pour les autres noms géographiques. Cette inégalité n'est pas sans rapport avec l'harmonie vocalique du turc. Les mots sont séparés par une sorte de deux-points. L'alphabet turc est une variante de l'alphabet latin, utilisé en Turquie depuis la « romanisation » du 1 er novembre 1928. Bazin, Louis, 1989. Central Asia, vol. : La langue turque utilise l’échelle courte pour les grands nombres, dans laquelle chaque nouveau nom de nombre plus grand que le million est mille fois plus grand que le précédent.      - écriture de droite à gauche. La dernière modification de cette page a été faite le 31 mai 2020 à 17:56. Dans un langage épique, elles portent sur les origines légendaires des Turcs, l'âge d'or de leur histoire, leur assujettissement par les Chinois, et leur libération par Bilge Kaghan. A Grammar of Old Turkic. L'alphabet de l'Orkhon est la plus ancienne écriture connue employée pour noter le turc.Il a été développé par les Köktürks (un groupe turc qui fonda en haute Asie le premier empire à porter le nom de « Turc » au milieu du VI e siècle).Les plus anciennes traces de cet alphabet sont les inscriptions de l'Orkhon de la vallée de l'Orkhon en Mongolie. L'écriture de l'Orkhon représente une combinaison d'un système alphabétique (une lettre représentant un phonème) et d'un système syllabique. Grousset, René, 1965. http://irq.kaznpu.kz/?lang=e. Handbook of Oriental Studies. Avant cela, les Turcs utilisaient une variante de l'écriture perso-arabe, très compliquée et peu adaptée à l'écriture de la langue turque parlée par le peuple. Il connaît quelques variantes comme l'alphabet de l'Ienisseï, appelé runes sibériennes, et les runes hongroises. Passons à l’application pratique des règles de numération en turc. Le corpus d'inscriptions apparaît sur deux monuments érigés dans la vallée de l'Orkhon entre 732 et 735 en l'honneur des deux princes Köktürk Kul Tigin et son frère l'empereur Bilge Kaghan, ainsi que sur des dalles éparpillées dans la zone plus large. Poitiers : Enguilbert de Marnef. Le second (daté de 735) a été érigé à la mémoire de Bilge Kağan, qui restaura, après moult combats, l'unité de l'empire turc oriental et fit la paix, également après moult combats, avec l'empereur de Chine Xuanzong (voir Grousset 1965 : 153-157, Roux 1984 : 71-73, Weiers 1998 et Zieme 2005). selon les recommandations des projets correspondants. Ce tableau est reproduit dans le document référencé plus bas Proposal for Encoding the Old Turkic Script... – Ci-contre : signes de l'écriture de l'orkhon selon Thomsen (1896 : 9). Les écritures runiformes présentent différentes variantes, regroupées par Gabain (1974 : 9 sqq.) Maintenant que vous avez eu un aperçu des nombres les plus courants, passons aux règles d’écriture des dizaines, des nombres composés, et pourquoi pas des centaines, des milliers et au-delà (si possible). Paris : Payot. Seulement 4 symboles servent à noter 9 voyelles, tandis que 34 symboles servent à noter 21 consonnes. [ Amazon.com], Guide de conversation turc Cette écriture, appelée "écriture de l'Orkhon" ou "vieux-turc" est attestée par environ 200 inscriptions sur pierre datant du VIIe au Xe siècle, découvertes à partir du XVIIIe siècle dans la vallée de l'Orkhon (sur le territoire actuel de la Mongolie ; en russe Orhon, en turc Orhun) et dans le … Ce tableau est reproduit dans le document référencé plus bas, http://irq.kaznpu.kz/?mod=1&tid=1&oid=15&lang=e, http://irq.kaznpu.kz/?mod=1&tid=1&oid=16&lang=e, http://irq.kaznpu.kz/?mod=1&tid=1&oid=17&lang=e, http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1989_num_133_3_14765, http://classiques.uqac.ca/classiques/grousset_rene/empire_des_steppes/empire_des_steppes.html, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k545052, http://std.dkuug.dk/jtc1/sc2/wg2/docs/n3357.pdf, https://archive.org/stream/inscriptionsdel00thomgoog#page/n4/mode/2up, http://www.zentralasienforschung.de/KoekTuerken.PDF. Langue officielle en Turquie (avec environ 75 millions de locuteurs) et co-officielle à Chypre, le turc est aussi parlé dans certaines parties de la Macédoine, du Kosovo et de l’Azerbaïdjan. Règles de numération en turc. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k545052, Proposal for encoding the Old Turkic script in the SMP of the UCS, 2008. Histoire des Turcs. N.B. ), origine pictographique (sur la base de ressemblances entre la forme de certaines de lettres et les blasons (tamga) de tribus turques) –, mais il pourrait s'agir d'une création au moins partiellement originale. Cette écriture est également présente, à côté d'autres systèmes d'écritures, sur des manuscrits ouïgours du IXe siècle (découverts au Xinjiang et au Gansu). L'alphabet de l'Orkhon est la plus ancienne écriture connue employée pour noter le turc. Document partiellement en ligne, consulté le 2010-03-05. Comptes-rendus des séances de l'Académie des inscriptions et belles-lettres 133, 3 : 572-583. L'alphabet de l'Orkhon est aussi qualifié de köktürk, du nom du premier groupe turc connu à l'avoir utilisé. Gabain, A. von, 1974. Les premières inscriptions à avoir été déchiffrées figurent sur deux monuments situés à proximité l'un de l'autre. Roux, Jean-Paul, 1984. http://classiques.uqac.ca/classiques/grousset_rene/empire_des_steppes/empire_des_steppes.html, [Postel, Guillaume], 1560. [ Amazon.com], Turkish Grammar [ Amazon.com]. [ Amazon.com], Elementary Turkish Sur les inscriptions épigraphiques et notamment sur les stèles, cette écriture se présente de haut en bas et de droite à gauche, comme l'écriture chinoise traditionnelle. La première écriture attestée qui ait été utilisée par les Turcs est une écriture runiforme. Ces inscriptions sont gravées dans une écriture utilisée aussi pour les inscriptions trouvées en Mongolie, en Sibérie et au Xinjiang et appelée par Thomsen « runes turques ». Paris : Fayard. [ Amazon.com], Grammaire du turc L'origine de l'écriture de l'Orkhon demeure l'objet d'hypothèses. Cette écriture, appelée "écriture de l'Orkhon" ou "vieux-turc" est attestée par environ 200 inscriptions sur pierre datant du VIIe au Xe siècle, découvertes à partir du XVIIIe siècle dans la vallée de l'Orkhon (sur le territoire actuel de la Mongolie ; en russe Orhon, en turc Orhun) et dans le cours supérieur de l'Iénisséï (dans le sud de la Sibérie orientale ; en russe Enisej, en turc Yenisey). Le turc (türkçe) fait partie des langues altaïques. Un exemple de lecture : Erdal, Marcel, 2004. De plus, les lettres dont il se compose sont, du fait de leur ressemblance avec les runes scandinaves, parfois appelées runes de l'Orkhon ou runes turques. http://std.dkuug.dk/jtc1/sc2/wg2/docs/n3357.pdf. Materialien zu den alttürkischen Inschriften in der Mongolei. Les Ouïgours ont utilisé parfois l'écriture de Orkhon en même temps que d'autres types d'écritures, mais leur adhésion à l'islam, comme celle d'autres peuples de langue turcique, a entraîné l'utilisation de l'écriture sacrée de l'islam – l'écriture arabe –, et la disparition des écritures utilisées antérieurement. Inscriptions de l'Orkhon déchiffrées. Voir à ce sujet Erdal (2004 : 37-45) et la conclusion prudente de Bazin (1989 : 576) : L'originalité profonde du système turc et son adaptation certaine à la phonologie spécifique de la langue nous inclinent plutôt à y voir une création raisonnée, au temps de la seconde dynastie turque orientale, issue en 682 d'une révolte contre le protectorat chinois : elle procéderait de la volonté de créer pour les Turcs une écriture nationale épigraphique, indépendante de la cursive sogdienne, dans un esprit nationaliste qui s'exprime avec orgueil dans les deux stèles funéraires de l'Orkhon, où la supériorité des Turcs sur tous les peuples voisins est bien affirmée. L'épigraphie turque ancienne de Haute-Asie (VIIIe-XIe s.) : résultats et perspectives. Les noms propres cités sont l'objet de nombreuses variantes orthographiques selon la source, la langue, l'époque, etc. http://irq.kaznpu.kz/pdf/Pentti_Aalto_Materialien_zu_den_Alttuerkischen.pdf (lien caduc au 2018-11-21). Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) Nous donnons ci-après la valeur phonétique de chaque signe (en nous appuyant essentiellement sur Gabain (1974), qui note conformément à un usage établi depuis Thomsen, les consonnes associées à des voyelles palatales par 1 en exposant, celles associées à une voyelle vélaire par 2 et les consonnes neutres par 0). Il a été développé par les Köktürks (un groupe turc qui fonda en haute Asie le premier empire à porter le nom de « Turc » au milieu du VIe siècle). Plusieurs ont été avancées – origine araméenne plus ou moins indirecte (par l'intermédiaire d'une écriture sogdienne ? Theodor Menzel, Theodor & Schader, Hans Heinrich (eds.). Un troisième monument, érigé en 720 par Bilge Kağan à la gloire de Tonyukuk, ancien chef d'état-major de l'armée et conseiller de Bilge Kağan, a été recensé peu après les deux premiers. To make squares disappear and save space for other squares you have to assemble English words (left, right, up, down) from the falling squares. Die Welt des Islams 17, Beiband zu Band 14-17 : 1-278. Ecriture du turc Ci-contre : détail de l'inscription du monument dédié à Azéri, bachkir, kazakh, ouïghour, tatar de Crimée, turc et yakoute. ), 1958. Thomsen, Vilh[elm], 1896. Le premier (daté de 732) a été dédié par Bilge Kağan (nommé Mojilian dans les annales chinoises) – qui régna sur l'empire Göktürk de 716 à 734 – à la mémoire de son frère Kül Tigin, mort en 731. Les chiffres de zéro à neuf sont rendus par des mots spécifiques : Les dizaines sont nommées avec un nom spécifique jusqu’à cinquante, puis en fonction de la racine du chiffre multiplicateur correspondant de soixante à quatre-vingt-dix : Les nombres composés jusqu’à quatre-vingt-dix-neuf sont construits en écrivant la dizaine, puis le chiffre séparé par un espace (exp. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Les dizaines de milliers utilisent la même structure, à l’exception que la dizaine et l’unité ne sont pas séparées par un espace (exp. Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées. La plage unicode Vieux turc (en anglais Old Turkic) entremêle les caractères du bassin de l'Orkhon et du bassin du Ienisseï (en anglais, Yenisei). – Photos sur le site kazakh susmentionné : Alttürkische Grammatik. par Bernard Golstein, aux éditions L’Harmattan (2000) http://irq.kaznpu.kz/?mod=1&tid=1&oid=17&lang=e. Document en ligne sur le site Persée, consulté le 2010-01-20. Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. Document en ligne, consulté le 2013-12-12. – Le site kazakh Türik Bitig (qui dépend du Language Committee of Ministry of Culture and Information of RK [République du Kazakhstan]) présente un important corpus d'inscriptions et de manuscrits dans cette écriture, notamment 54 de l'Orkhon et 106 de l'Iénisséï, avec notices, photographies, copies et traductions en anglais. 3. Bilge Kağan. Kök-Türken. Maintenant que vous avez eu un aperçu des nombres les plus courants, passons aux règles d’écriture des dizaines, des nombres composés, et pourquoi pas des centaines, des milliers et au-delà (si possible). en trois grandes familles : écritures épigraphiques de l'Orkhon (I), écritures manuscrites (II) et écritures de l'Iénisséï (III). Barthold, W., 1935. Est présentée ci-dessous l'écriture épigraphique de l'Orkhon. par Aslı Göksel, Celia Kerslake, aux éditions Routledge (2005) Leiden/Boston : Brill. Helsinki : Suomalais-Ugrilainen Seura. Cette langue appartient à la branche orientale des langues turques et n'est pas l'ancêtre direct du turc de Turquie qui appartient à la branche méridionale des langues turques. Document en ligne sur le site de l'université du Québec à Chicoutimi, consulté le 2010-03-05. De nombreuses photos de ces monuments figurent sur le site kazakh susmentionné : – Photos sur le site kazakh susmentionné : – Voir le tableau général des variantes dans Gabain (1974). Document en ligne sur le site de JSTOR, consulté le 2010-03-03 (accès restreint). Son graphisme ressemble à l'écriture runique des Germains, mais elle n'a pas de rapport de parenté avec elle : cette ressemblance est due au fait que toutes deux sont gravées sur pierre, d'où la prédominance de traits droits plutôt que de courbes. L'ignorance des orientales histoires & langues, & la negligence de plusieurs, & la haine laquelle nous de pere en fils prenons contre tous Sarrazins (comme nous disons) & principalement contre les Turcs, a esté cause que de leur origine, combien que beaucoup en ayent escrit, fors en un autheur seulement, n'aie encores esté au vray touché.   Araméen    Syriaque De la république des Turcs. – Voir le tableau général des variantes dans Gabain (1974). Cherchez des exemples de traductions police d’écriture dans des phrases, écoutez à la prononciation et apprenez la grammaire. Attila, Gengis-Khan, Tamerlan. par Lewis V. Thomas, aux éditions Dover Publications (1986) Mais elle a d'abord été écrite sur ces pierres de droite à gauche et de bas en haut avant que les stèles ne soient redressées à la verticale. L'alphabet de l'Orkhon a peut-être évolué à partir d'une forme non cursive de l'alphabet sogdien. 12 Vorlesungen über die Geschichte der Türken Mittelasiens. par Gönen Güzey, Dominique Halbout, aux éditions L’Harmattan (2002) Traductions en contexte de "écriture" en français-italien avec Reverso Context : écriture sainte, erreur d'écriture, la sainte écriture Ainsi. Les deux monuments comportent, outre les inscriptions en turc qui célèbrent l'épopée des Turcs, des textes en chinois qui représentent l'hommage de l'empereur de Chine aux chefs turcs. Elle compte 38 signes dont 4 pour les voyelles et 34 pour les consonnes. Wiesbaden : Otto Harrassowitz. Aalto, Pentii (ed. par Geoffrey Lewis, aux éditions Oxford University Press, (2001) [ Amazon.com], Parlons turc Phénicien L'empire des steppes. Vérifiez les traductions 'police d’écriture' en Turc. Le recensement, le déchiffrement et la traduction des premières inscriptions ont été assurés à la fin du XIXe siècle grâce aux efforts parallèles (et concurrents) du Danois Vilhelm Thomsen (1842-1927) et du Russe d'origine allemande Friedrich Wilhelm Radloff (1837-1918). Le dialogue poétique pose les bases des relations intercommunautaires et favorise leur développement. La présente communication explore la stratégie politique de soutien aux frontières culturelles, par le moyen de la poésie. Document en ligne sur le site de la Bnf, consulté le 2010-09-22. (Les numéros des pages indiquées ici correspondent à l'édition numérique.)     Sogdien (contesté) Cherchez des exemples de traductions écriture dans des phrases, écoutez à la prononciation et apprenez la grammaire. alphabet servant à l'écriture du vieux-turc, Dernière modification le 31 mai 2020, à 17:56, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Alphabet_de_l%27Orkhon&oldid=171508418, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Turkish: a comprehensive grammar Section VIII. Saurez-vous deviner comment s’écrit un nombre en toutes lettres ? J'adopte ici les conventions suivantes : les noms turcs sont écrits selon l'orthographe actuelle du turc, les noms chinois sont écrits en pinyin sans diacritiques, les noms de pays selon la norme ISO pour le français. 4e édition. Document en ligne, consulté le 2010-01-20. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1989_num_133_3_14765. Postel (1560 : 16). Each square carries a letter. Les inscriptions sur pierre transcrivent le vieux-turc et représentent l'état attesté le plus ancien des langues turciques, parlées actuellement surtout en Turquie, en Azerbaïdjan, en Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Turkménistan) et en Chine (au Xinjiang). http://www.zentralasienforschung.de/KoekTuerken.PDF. par Marcus Stein, aux éditions Assimil (2011) Entrez un nombre en chiffres et essayez de le formuler dans votre tête, ou pourquoi pas de l’écrire sur un morceau de papier, avant d’afficher la réponse. D'autres hypothèses y trouvant des idéogrammes semblent abandonnées[1]. https://archive.org/stream/inscriptionsdel00thomgoog#page/n4/mode/2up, Weiers, Michael, 1998. JP. 3. D'autres inscriptions épigraphiques ont été découvertes dans l'Altaï (en russe Altaj, en turc Altay) et dans la province chinoise du Xinjiang. – les signes du second groupe représentent l'association d'une consonne et d'une voyelle (palatale ou vélaire) ; La langue qui est écrite avec l'alphabet de l'Orkhon est le vieux-turc. Helsingforgs : Imprimerie de la société de littérature finnoise. L'alphabet de l'Orkhon compte 38 lettres. Vérifiez les traductions'écriture' en Turc. Les monuments de l'Orkhon sont les plus anciens exemples connus d'écrits turcs, ils sont inscrits sur les obélisques et ont été datés à 720 (de l'obélisque relative à Tonyukuk), à 732 (de celui relatif à Kültigin), et à 735 (de celui relatif à Bilge Kaghan (en turc : empereur sage)).      Alphabet de l’Orkhon Köktürk. Ecriture de l'ouzbek. Voir Bazin (1989 : 572-577) et Thomsen (1896). Document en ligne, consulté le 2010-01-20.