Accusé d'avoir abattu en 1944, rue de Guide, à Montceau-les-Mines, l'inspecteur de police Duvernois, qui aurait été un collaborateur. Abat le 24 février 1894 à Asnières d'une balle entre les deux yeux son frère aîné Charles, 34 ans, ouvrier, pour se venger d'avoir été dénoncé par ses soins après avoir cambriolé sa maison. 19 ans, ancien mousse. Etranglent avec une courroie de cuir le 27 août 1905 rue du Temple à Paris Florimondus Falla, 68 ans, Néerlandais, gardien de la bijouterie Crossard, pour dévaliser la boutique et emporter plus de 70.000 francs de bijoux. Tente d'assassiner d'une balle dans le coeur le 24 février 1907 place Blanche à Paris M.Becker, gardien de la paix, pendant que celui-ci faisait une ronde. Terriblement jaloux, ayant provoqué le départ de sa femme Catherine Pouly à cause de ses suspicions et de ses violences, la tue à coups de couteau de boucher ainsi que son frère Mathieu Pouly le 1er avril 1925 à Chambon-Feugerolles. Après l'avoir renversé de sa bicyclette, l'assomment à coups de talons, puis l'égorgent et l'éventrent à coups de rasoir, pour repartir avec à peine 8 francs. frappe d'un coup de poing américain et étrangle le 23 mai 1884 Marie Maugin, bonne du curé de Notre-Dame de Gravenchon, et pille le presbytère, volant au total 2.226 francs en or, sous et piècettes. 18 ans, relieur, 31 ans, vernisseur et 44 ans, plombier-zingueur, membres d'une bande de voleurs. 24 ans, Annamite, domestique. PARRICIDE. 32 ans, cultivateur, braconnier. Au cours de la même année 1869, étrangle, vole et viole trois gars de son âge : Adolphe Cugny, 22 ans, Eugène Foucart, 19 ans, retrouvés morts en pleine rue, et Félicien Malfoy, 26 ans, dont il jette le corps dans un puits de la ville. Démissionnant le 07 septembre 1912, braque avec deux revolvers le comptable de l'entreprise, M.Moulet, puis s'enfuit sans rien voler. Le 05 octobre 1880, dans les bois de Condom, tente d'assassiner M.Couderc, fermier, revenant de la foire d'Aubrac, et lui dérobe 730 francs. Condamné par erreur, les jurés signent tous un recours en grâce. Abdelkader Djaoui et Ahmed Ould Abdelkader Chaïbeddera. Dans la cour Notre-Dame - le quartier le plus sordide de Lille -, tue le 12 mai 1957 ses deux fils, Serge, 22 mois, et Pascal, 8 mois, en les étranglant à mains nues avant de les achever à coups de fermain (une serpe à fendre le bois). Incendia treize maisons à Vittel, arrêté alors qu'il allume son quatorzième incendie. Il l'assomma d'un coup de crosse de fusil, avant de lui ouvrir le ventre d'un coup d'échalas et de l'égorger. Cambriole l'hôtel particulier de Mme Herbelin dans le 18e arrondissement le 17 octobre 1886, y met le feu, puis poignarde d'un coup de lime, le brigadier Rossignol venu l'arrêter, le blessant gravement sans le tuer. Employé aux glaisières de St-Brice. Condamné le jour de son procès à cinq ans de prison pour insultes envers la Cour et son défenseur : débats effectués en son absence. Accusé par la suite d'avoir assassiné un gardien de la maison de correction de Chizé en 1877 - lieu où il avait été enfermé -, et aussi du viol et du meurtre d'une enfant de 12 ans en 1885. 20 ans, chauffeur et 28 ans, matelot. Appréhendé le 31 janvier 1978 à Valence après avoir passé quelques jours sur la Côte-d'Azur. 54 ans, marchand de chevaux. Son complice Fernand Carlet est condamné à vie. Tue à Paris Gaston Jobin, 40 ans, sommelier, avec la complicité d'Estelle Jobin, 36 ans, dont il était l'amant, le 23 mars 1919. Mange dans la cuisine, dort dans la maison toute la nuit puis s'enfuit au petit matin. Condamné à mort (contumax) par la cour de justice de Marseille en 1945 pour collaboration, réfugié en Espagne. Kidnappa et fit violer le jeune Frédéric Chabanacy, quatre ans et huit mois, fils de ses propriétaires qu'elle détestait sans raison, et le tua de cinq coups de ciseaux pour s'assurer de son silence, avant de jeter le corps dans une pêcherie de Limoges le 23 juin 1886. Un complice soupçonné, Castéra, est acquitté. 23 ans, souteneur, soldat déserteur, refugié à l'hôtel du Petit Saint-Nicolas à Nantes, y tue le 15 janvier 1919 l'inspecteur de police de la Sûreté Jean Le Buzit venu l'arrêter. Le dernier complice, Pierre Catelain, est condamné à vingt ans de bagne. Ses complices Decourcelle et Denain sont condamnés à perpétuité. Assassine en juin 1919 M.Schwob, son beau-père, et tente de faire subir le même sort à sa mère, la blessant gravement. 32 ans, domestique de ferme. Son complice Maurice Hannon, 21 ans, est condamné à perpétuité. Surpris lors d'un cambriolage, tue en s'enfuyant le 03 mars 1892 le bijoutier Célestin Martinet, le pharmacien Joseph Bottelin et blessa grièvement Théodore Girault, rue Saint-Denis. Grâcié le 22 juin 1882. 45 ans, cordonnier. Tentant de violer Yvonne Laudat, 23 ans, à Villecelin (Cher), il la poignarde de 21 coups de couteau de poche au visage, au cou et au ventre. 24 ans, chiffonnier. Sept Français ont été condamnés à mort en quatre jours en Irak. Egorge de trois coups de rasoir Clotilde Grignola, 33 ans, mère de deux enfants, fermière à Breuil-en-Auge, dans l'après-midi du 26 janvier 1932, et lui vole 750 francs. Auguste, 37 ans. 25 ans, domestique de ferme. 24 ans, ouvrier tailleur. Cambriolant le 01 juillet 1935 à Rombas la maison de ses voisins, les Lang, il est surpris par la jeune Ida, 13 ans, laquelle menace de le dénoncer. Il essaya de faire croire à un cambriolage, et mit le feu à l'appartement pour tenter de faire disparaître les traces du crime. Abat d'un coup de fusil son épouse à Bègles le 17 août 1901 sous les yeux de leurs deux enfants. Son complice Jean Trombert, 20 ans, lui aussi garçon de café, est condamné à perpétuité. Arrêt cassé, rejugés à Perpignan le 26 octobre 1922, condamnés à perpétuité. Avec ses cinq fils, se fait une spécialité de voler les maisons avant d'y mettre le feu. Arrêt cassé le 11 mai 1978. Assomme à coups de fourche et de massue, avant de l'abattre à coup de revolver, son père Etienne le 07 mai 1894 à Ponteilla pour ne plus avoir à lui verser la pension annuelle de 700 francs qu'il tardait, de toutes manières, à lui payer. Complice Laîné? 45 ans, ex-capitaine des FTP. Abattent de quatre balles de revolver le 07 septembre 1925 à Tresses le chauffeur de taxi Pierre Larrejuzan pour lui voler 40 francs, et l'achèvent en lui fracassant le crâne avec un bloc de bronze. 34 ans. 45 ans. Braconnier, tua le garde-forestier Lefèvre qui venait de le surprendre en flagrant délit dans les bois de Prières. 40 ans, électricien. Etrangle avec une serviette Gustave Bestault, rentier de 74 ans, à Boissy-la-Rivière le 27 novembre 1900, pour lui voler un fusil et de l'argent. 17 ans, cultivateur. Jusqu'à son arrestation en Vendée, le 14 janvier 1910, il commet entre la presqu'île de Guérande et Nantes 22 crimes et délits divers, violant Mlle Fresneau, 28 ans, directrice d'école à Savenay, commettant deux tentatives d'assassinat au Temple et à Orvault, des vols et des cambriolages. Condamné en Lozère à cinq ans de prison pour vols, blesse d'un coup de serpe, le 05 mars 1892, le gardien Pavy, à la maison centrale de Beaulieu, suite à une observation de ce dernier. 24 ans, né à Zuytpeene, fils de bagnard. Assassinèrent les époux Charles, 67 ans, et Clémence Limousin, née Gourin, 63 ans, à Buxerolles, le 12 juin 1921 : le mari d'une balle dans la tête, la femme de six coups de couteau et de deux balles, pour voler 1455 francs. Le 05 décembre 1908, un certain Joseph Gros, 35 ans, s'accuse du crime de Corbère, commis alors qu'il était soldat au 12e régiment d'infanterie à Perpignan. 30 ans, ménagère à Dieulouard. Assassina le 30 août 1909 Jules Louis garçon de recettes, dans le train Epernay-Reims, pour lui voler 18.000 francs. Caporal de sapeurs-pompiers. Le 17 novembre, dans le maquis, il blesse grièvement le gendarme Ulmer. Dans une crise de rage, fend la tête de sa mère, 56 ans, d'un coup de hache le 10 juin 1884 à Chapareillan, puis décapite son frère cadet, âgé de 16 ans, de cinq coups de hache, avant de tuer son père, 70 ans, d'un dernier coup de son arme. Son beau-père, Jean Winterstein, gitan, est condamné à cinq ans de travaux forcés. 26 ans, Maltais, ouvrier agricole. 29 ans. Satyre assassin de la petite Madeleine Lannoy, 15 ans, violée et étranglée le 13 janvier 1940 à Saint-Ouen. 46 ans. Sa maîtresse, Lucie Leboulleux, 22 ans, prostituée, est condamnée à cinq ans de prison. Son amant, Lebrun, cultivateur, est condamné à vingt ans de travaux forcés. 23 ans, tirailleur Algérien, caserné à Morhange, commit un double crime à Pevange le 24 décembre 1922. 25 ans. 28 et 32 ans, echerchés pour vols de bicyclettes, abattirent dans un hôtel de l'île Saint-Germain, à Issy-les-Moulineaux, le 15 novembre 1939, le secrétaire Vaté, l'inspecteur Bernard et l'agent Wachaud venus les arrêter. Abat à coups de revolver le cultivateur Rambure, 55 ans, son ancien patron, fermier à Beaussault, le 18 février 1930 et blesse la bonne Marie Sueur, 44 ans, qui venait à son secours, avec l'intention de les voler. Tue, le 03 avril 1921 à Calais, son épouse parce que celle-ci voulait divorcer. Après avoir fait la connaissance d'une prostituée, Marie-Ange Dupont, 34 ans à l'époque, il devient son amant et souteneur, mais aussi le chef d'une bande de cambrioleurs, composée d'habitués de son café. Grâcié le 18 septembre 1936. 55 ans. Pillait un poulailler à Saint-Jean de Corniès quant il fut surpris par le propriétaire, M. Edmond Buzet, qu'il abattit à coups de fusil le 04 mai 1941. Le 07 février 1894, à Lée, décapite à coups de rasoir Mme Bergeron pour lui voler 60 centimees. Tente d'assassiner Jules Alfonsi à Serra. Seule la cadette Anne-Marie, 7 ans, survécut à l'égorgement. L'enquête démontra la fausseté de cette auto-accusation, et Petit révéla la culpabilité de son camarade. Assomme dans une décharge sauvage d'Ivry-sur-Seine le 05 juillet 1904 de trois coups d'os de mouton, puis de multiple coups de pince-monseigner sur la tête, M.Legrand, 56 ans, employé au matériel de chemin de fer, pour lui voler une trentaine de francs. Condamnés à vingt ans de travaux forcés pour leur passé de collabos. Son complice, René Ragot, collègue de la victime, est condamné à perpétuité. 30 ans. Sa soeur, Félicie, 15 ans, est condamnée à deux ans de maison de correction. Reconnu par des témoins, réussit à s'enfuir. Etrangle à Fauverney le 16 août 1885 Anne Garnier, veuve Fournier, 82 ans. 31 ans, harki, voulait épouser la veuve de son défunt frère Zine, Thuyet Abdelmajid, 34 ans, d'origine Annamite. Comme ses voisins, les époux Lemaire, font obstacle, il leur tire dessus à leur tour, abattant net M.Lemaire et atteignant Mme Lemaire au bras. Frotteur. Exécution prévue à Marseille. Arrêt cassé le 05 mars 1981. Assassine à Ciel M.Bonnot, 84 ans, rentier, dans la nuit du 15 au 16 juillet 1901 pour le voler. Incarcéré à Douai. 22 ans, Italien. Tente de violer sa patronne, Mme Tisseur, le 11 juin 1893 à Meys, et l'étrangle parce qu'elle résistait. La compagne de ce dernier, Marie Astier, 17 ans, est placée en maison de correction jusqu'à sa majorité. Chef d'une bande de cambrioleurs de Meudon et Issy-les-Moulineaux. 27 ans, colporteur, anarchiste. Ses complices Alain F. et Michel M. sont condamnés à six et cinq ans de réclusion. 59 et 44 ans, cultivateurs à Saint-Maurice-les-Charencey (Boucher, conseiller municipal). Tue de trois coups de hache dans la forêt de Compiègne le 23 octobre 1928 Amédée Favreau, garde forestier, pour lui voler 536 francs. 35 ans, douanier à Landres. 23 ans. Baguet survit jusqu'au 30 avril. 27 ans, repris de justice, tuberculeux au dernier degré. Les complices sont condamnés à perpétuité. Grâcié le 26 novembre 1886. Tente de dévaliser le porteur aux Halles Defrémont le 14 juillet 1920 chez lui, rue du Château-des-Rentiers, pendant que celui-ci pelote la compagne de Souville, Emilienne Heuninck. Domestique chez les de la VilleHervé à Veneux-Nadon, près de la forêt de Fontainebleau, renvoyé le 10 septembre 1893 après à peine trois jours de service pour violence, paresse et attitude déplacée envers la petite bonne, Angèle Dumas, 15 ans.

Plan Satellite Rouen, Denis Houle Toc Toc Toc, Cuisine Haut De Gamme Allemande, Examen Epfl 2021, Sélestat Limoges Handball, Les Entraîneurs Révolutionnaires Du Football Pdf, Spacy Named Entity Recognition French, Grand Palais Tarif Handicapé,